Accueil

Des ovnis ont-ils survolé votre maison dernièrement?

Est-ce que votre région a reçu la visite d'extraterrestres ces derniers temps? Voilà une carte interactive qui vous permettra de découvrir si des ovnis ont été "officiellement" observés près de chez vous (ou ailleurs sur la planète) et ce, depuis 1933 jusqu'à aujourd'hui. 

 

Si on peut facilement remarquer que leur nombre augmente au fil des années, on peut peut-être attribuer ces étranges phénomènes à l'apparition d'appareils volants comme les drones ou tout simplement au fait que nous sommes plus nombreux sur la planète et qu'Internet facilite la diffusion des signalements aux quatre coins du monde. Pour les convaincus, ce serait plutôt l'activité humaine plus intense qui attirerait la visite de ces êtres venus d'ailleurs. 

Que soit, peu importe les croyances des uns ou des autres, cette carte interactive - créée par l'écrivain Levi Pearson - répertorie les données du Centre national américain dédié aux ovnis et celles de logiciels gratuits reliés à CartoDB. Publiée sur le site QuantBait, elle débute en 1933, mais on peut remarquer une forte hausse des observations entre les années 1940 et les années 1960.

Pour Nigel Watson, auteur du "The UFO Investigations Manual" (le manuel de recherche d'ovnis): "Ces observations ont en fait toujours eu lieu, mais ce n'est que lorsque les gens ont commencé à en parler publiquement que tout le monde a compris qu'il s'agissait d'un phénomène mondial" déclare-t-il au DailyMail. "Ils apparaissent souvent de manière soudaine et pour une courte durée. On pense que certains endroits seraient plus propices à leur visite, des "fenêtres" ou "portails" qui leur permettraient de passer d'un espace-temps à un autre ou quelque chose du genre. En Ecosse, par exemple, Bonnybridge est devenue la capitale de l'ovni, avec quelque 300 observations par an, même si elles ne sont pas toutes retranscrites sur la carte" ajoute-t-il.

Pour la CIA, l'accumulation de signalement dans les années 50 et 60 est liée à la popularité des films de science-fiction durant la même période. De plus, elle attribue la majorité des observations à la présence d'avions espions U2 dans les régions "visitées". Il n'empêche que certaines apparitions posent question. Notamment celle signalée à Sao Paulo, au Brésil, en 1986, lorsque des avions militaires avaient été envoyés pour intercepter 20 ovnis apparus sur les radars. Ces mystérieux objets volants avaient disparu à l'approche des avions de chasse.

Chez nous, la carte montre de nombreuses observations au-dessus de la Belgique entre 1989 et 1990, période répertoriée comme la "Belgium Wave". A l'époque, pas moins de 13.500 personnes ont affirmé avoir vu d'énormes triangles noirs se déplaçant silencieusement dans le ciel. Une enquête de l'armée avait finalement conclu que rien d'inhabituel n'avait eu lieu. Alors selon vous, ovnis ou pas?

 

 

Les extraterrestres existent-ils ? La réponse de ces chercheurs ne va pas plaire aux ufologues

ESPACE - "La vérité est ailleurs". Vraiment, Mulder? Si comme le héros des X-Files, vous croyez aux extraterrestres, cette étude américaine va vous déplaire. Après avoir analysé près de 100.000 galaxies, des chercheurs de l'université de Pennsylvanie sont arrivés à la conclusion qu'il n'y a pas d'aliens dans cette immensité. Enfin... pas d'aliens assez évolués pour avoir colonisé toute leur galaxie.

C'est dans une étude publiée le 15 avril par l'Astrophysical Journal, que les chercheurs du "Centre d'étude sur les exoplanètes et les mondes habitables" ont dévoilé leurs résultats. Ils expliquent avoir utilisé le télescope spatial de la Nasa (Wyse), spécialisé dans l'analyse des émissions d'ondes infrarouges.

Pourquoi ces ondes en particulier? Car, selon les chercheurs, une civilisation suffisamment développée pour s'être étendue dans toute une galaxie aurait besoin d'énormément d'énergie pour subvenir à ses besoins.

Or, "les principes fondamentaux de la thermodynamique nous disent que toute cette énergie doit rayonner sous forme de chaleur", et que cette chaleur doit se voir sous forme d'infrarouge, précise Jason T. Wright à Phys, l'un des auteurs de l'étude. "De la même manière que votre ordinateur expulse de la chaleur quand il fonctionne".

Et le résultat est décevant: sur les 100.000 galaxies les plus prometteuses, celles émettant le plus d'infrarouges, aucune n'en a émis assez pour valider de manière évidente une vie extraterrestre intelligente.

Sommes nous seuls? Un problème qui passionne les chercheurs

Pour autant, les auteurs de l'étude vont étudier 50 galaxies qui ont montré des taux élevés d'infrarouges. Pas suffisant pour attester d'une présence d'extraterrestres dans toute une galaxie, mais suffisamment pour creuser le sujet. "Nous allons chercher à savoir si ces niveaux de radiation proviennent d'un processus astronomique naturel ou peuvent indiquer la présence d'une civilisation alienne".

Le Centre d'étude sur les exoplanètes et les mondes habitables de Pennsylvanie n'est pas le seul à s'interroger sur une possible vie extraterrestre. Loin de là.

Le Seti est un programme américain dédié spécifiquement à la recherche d'aliens. Fondé en 1960, il vise avant tout à détecter des signaux extraterrestres, cherchant par exemple à contacter d'autres civilisations. De nombreuses universités participent au programme, comme les prestigieuses Cornell et Harvard.

Si l'Etat fédéral américain avait coupé les vivres du projet (qui demandait 2,5 millions de budget par an) en avril 2011, un nouveau financement avait été trouvé quelques mois plus tard, grâce à des dons du privé et de l'US Air Force.

Paradoxe et équation

A l'origine du Seti, il y a un astronome américain, Frank Drake, qui a carrément imaginé une équation permettant d'estimer le nombre de civilisations dans notre galaxie. En gros, le but est de calculer le nombre d'étoiles créées tous les ans dans notre galaxie, puis parmi celles-ci, combien possèdent une planète pouvant abriter la vie et enfin qu'elle est la chance que la vie intelligente s'y développe. Le tout pondéré par la durée de vie moyenne d'une civilisation.

Bref, une équation avec de très, très nombreuses inconnues qui permettent à tous les astronomes intéressés par la question d'émettre leur propre hypothèse.

Mais depuis 50 ans, le Seti n'a toujours rien entendu. Alors, faut-il douter? Après tout, s'il existait une civilisation extraterrestre qui avait colonisé plusieurs planètes avec des millions d'années d'existence, pourquoi ne les a-t-on pas encore trouvé? La voie lactée fait 50.000 années-lumières de rayon. Même en voyageant à 1% de la vitesse de la lumière, une civilisation extraterrestre aurait colonisé une galaxie en quelques millions d'années. Soit une poussière à l'échelle de l'univers.

C'est ce que l'on appelle le paradoxe de Fermi, du nom du physicien qui l'a énoncé pour la première fois. Pas spécialement porté sur l'astrologie (il est l'un des créateurs de la bombe atomique), il se serait posé la question lors d'un débat entre amis, en 1950.

Mais la discussion de comptoir (si on peut appeler ainsi un débat entre différents scientifiques membres du projet Manhattan) a pris une ampleur impressionnante avec le temps. Il n'y a qu'à voir la page wikipedia qui y est consacrée. Des centaines de sources, dont une bonne partie provenant de travaux scientifiques on ne peut plus sérieux.

Contacter et ne pas attendre d'être contacté

Pour certains, toute société arrivant à un certain niveau technologique finit par s'autodétruire. Pour d'autre, c'est un problème de distance: l'univers est gigantesque, et toutes les données qui nous arrivent sont en réalité vieilles de millions d'années. Quant au voyage dans l'espace, il serait tellement long de traverser de telles étendues qu'il n'y aurait pas d'intérêt pour une civilisation de s'y prêter. Certains estiment aussi que d'autres civilisations pourraient vivre en respectant les ressources de leur planète, sans chercher à s'étendre.

Ce pourrait aussi être un simple problème de temps, pour Bill Nye, le célèbre vulgarisateur américain. Nous n'écoutons véritablement l'espace que depuis 50 ans. C'est peu, au regard de la grandeur de notre galaxie. Certains scientifiques estiment même qu'il est temps d'essayer de contacter une vie extraterrestre grâce à nos émetteurs radio. Un débat qui fait toujours rage, comme le rapporte Slate, d'autant qu'il n'est pas dit qu'une société extraterrestre, si elle existe, sera bienveillante.

En attendant, l'absence de signe d'une civilisation à l'échelle galactique dans l'univers connu n'est pas une très bonne nouvelle pour Mulder. La vérité est-elle ailleurs? En attendant, seul le vide répond à cette question.

Les ovnis sont de retour dans le ciel du Giennois.

Décidément, les boules lumineuses n'en finissent plus de se balader dans le ciel du Giennois et des alentours.

 

Le week-end dernier, deux femmes qui rentraient en voiture à Poilly-lez-Gien, vers minuit, ont aperçu « des boules lumineuses orange ». « Les premiers objets vus étaient figés et placés sous une forme géométrique. Légèrement plus loin une file de sept ou huit objets de même forme est passée au-dessus de nous à faible vitesse, sans bruit. Elle est passée au-dessus de la route de Sully et s'est dirigée en direction de la Loire. C'était de grosses boules éclairées orange, sauf une de couleur bleutée », expliquent-elles, excitées.

Fin juin, un Giennois nous avait contactés : avec des amis, il avait aperçu « cinq boules très lumineuses, silencieuses, volant plus bas que des avions de ligne. Elles se dirigeaient rapidement du nord vers le sud ». Des phénomènes identiques avaient alors été observés dans tout le Loiret. Il y a un an, c'est à Orléans et dans le Montargois que des phénomènes similaires avaient été relevés.

Certains expliquent ces apparitions par des lâchers de lanternes lumineuses dans le ciel, l'hypothèse de montgolfières ou encore le passage de la station spatiale internationale. Mais des passionnés d'ufologie expliquent que depuis 2010, des extraterrestres sont installés dans un triangle délimité par Aubigny-sur-Nère, la centrale de Dampierre, et celle de Belleville. Chacun se fera son opinion…

Source: http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/giennois/gien/2014/05/22/les-ovnis-sont-de-retour-dans-le-ciel-du-giennois_11161776.html

×